Locations of visitors to this page

Le strontium


Dans l'eau de mer

L’eau de mer naturelle contient 8 mg/l de strontium (Sr++), ce métal est le cinquième élément le plus abondant dans la composition de l'eau de mer après le sodium, le magnésium, le calcium et le potassium. S'il est scientifiquement admis qu'il est nécessaire à certains gastéropodes (les aplysies), céphalopodes (les seiches) et organismes planctoniques, son action sur les scléractiniaires reste controversée. On le trouve en faible proportion dans le squelette des coraux, environ 100 fois moins que le calcium mais pas toujours de façon constante, selon l'environnement du corail, la température jouant un rôle. Chimiquement très proche du calcium il se comporte de la même manière, ce qui perturbe les investigations : des études ont prouvé que l'apport de strontium active la croissance, mais comme l'aurait fait une augmentation de calcium. Il favoriserait la calcification en captant les ions calcium au niveau de l'ectoderme, à la surface externe des coraux hermatypiques, un rôle également dans le développement des algues encroûtantes calcaires et celui des bénitiers, mais toujours sans connaitre son rôle ni le processus exact.

Dans nos aquariums

En rajouter ou pas

Tout comme les autres constituants majeurs de l'eau de mer, on imagine mal que cet élément puisse être ignoré par les récifalistes amateurs de coraux hermatypiques. Certains aquariophiles ont pu constater des effets bénéfiques sur la croissance et surtout, la densification du squelette de certains Acropora, impressions trop subjectives aux yeux des puristes. La calcification de nos coraux pouvant avoir lieu avec ou sans strontium, chacun reste face à ses impressions et ses convictions : en rajouter ou pas. Si on devait faire une analogie avec les effets du strontium dans le renforcement du squelette humai, il semblerait asez logique d'en rajouter et le fait est que les aquariophiles en majorité en rajoutent de manière plus ou moins consciente. En effet, les analyses montrent de façon surprenante, que les bacs sont en général suffisament pourvus et bien souvent au delà de la dose naturelle.

Toxique à haute dose dans le métabolisme de certains organismes marins tels que les hexacoralliaire (coraux durs) ou octocorraliaires (coraux mous), une augmentation inconsidérée serait mal venue et conduirait à l'inhibition de leur croissance ou leur mort lente. Toute complémentation ne devrait pas se faire sans connaitre le taux initial ou sans une parfaite connaissance de son aquarium. Dosé en laboratoire, on a pu constater que le strontium pouvait régresser à un niveau proche de zéro en six mois par assimilation par les organismes, par co-précipitation avec le calcium et pourquoi pas, par élimination, lié à des matières organiques. Le taux peut aussi rester stable ne serait-ce que par l'utilisation de sels riches en cet élément. Les bons sels actuels se sont aujourd'hui recentrés sur la valeur de l'eau de mer, ils contiennent en moyenne 8 mg/l avec des écarts de l'ordre de 7 à 12 mg/l de Sr.

Mesurer

Les tests colorimétriques aquariophiles existent (Seachem, Salifert...), malheureusement leur utilisation est assez longue, complexe et l'erreur fréquente. Il est nécessaire de réaliser plusieurs déterminations à blanc pour mieux évaluer le moment du virage des couleurs. De toutes façons, leur incertitude reste importante et les résultats peu significatifs. Le plus sage, en cas de doute, serait de confier le test à un laboratoire d'analyse et d'adapter sa maintenance en conséquence.

Supplémenter

Evaluer la consommation en Sr

On peut évaluer la consommation du bac en Sr lorsqu'on supplémente le calcium au moyen d'un réacteur à calcaire. Il suffit d'arrêter le réacteur, de mesurer la chute de KH journalière. La consommationde Ca est proportionnelle à celle du KH : une chutte de 1 KH représente une consommation de 7 mg/l de Ca et 0.13 xxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxmg/l Sr.

La concentration conseillée dans l'aquarium, entre 5 et 15 mg/l, peut être normalement maintenue par des changements d'eau réguliers avec un sel dosé sans excès en strontium. Le strontium peut également provenir de la dissolution du substrat dans les réacteurs à calcaire ou à calcium, les effets sont alors très différents selon le matériau choisi, leur teneur en strontium étant très variable et l'aragonite est sur ce point préférable à la calcite. La dissolution du sable d'aragonite est également une source de strontium, tout comme l'eau d'appoint. D'une manière générale, l'aquariophile devrait pouvoir s'en tenir à une situation sans rajout. La consommation étant proportionnelle à celle du calcium, les ajouts ne devraient pas excéder 2 % xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx en poids de celle du calcium. Il est possible de complémenter avec une préparation commerciale multi-composants ou non, dont on ne sait généralement rien de la concentration, ou au moyen d'une solution de chlorure de strontium de composition connue comme ci-après. Les ajouts peuvent être aussi réalisés de façon involontaire puisque certains fabricants rajoutent, sans l'annoncer, du strontium à leurs produits de complémentation calcium ou magnésium. Dans l'éventualité d'une complémentation, les apports devraient se faire une seule fois au début, en observant l'évolution des coraux quelques jours avant de poursuivre.

Supplémentation au chlorure de strontium

La méthode qui suit permet de réaliser des apports maîtrisés avec une solution de chlorure de strontium hexahydrate (SrCl2, 6H2O) dilué à 10%. Ce produit est disponible en pharmacie ou VPC.

  1. Mesurer le taux de Sr, en déduire le besoin du bac en Sr.
  2. Déterminer le besoin en solution Sr pour la mise à niveau souhaitée.
  3. Préparer la solution à 10 % de chlorure de strontium (32.9 g/l Sr). Manipuler avec masque et gants.
  4. Incorporer la quantité de solution déterminée, répartie sur la durée précisée, verser la solution dans un bac annexe afin de ne pas brûler les coraux.
  5. Si besoin, complémenter selon le niveau de consommation des animaux. Démarrer au niveau 1 (1 ml / 100 l) et augmenter selon l'amélioration de la croissance ou réduire si la croissance stagne ou régresse.
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx On peut également estimer la consommation en Sr sur la base que les Acropora utilisent 32.5 g de Sr pour 1000 g de Ca.
    Exemple : si l’apport en Ca est de 10 g par semaine, il faut apporter 10 x 32.5 / 1000 = 0.325 g de Strontium par semaine soit 10 ml de solution. L’apport peut être réalisé en même temps que les solutions préparées pour complémenter le calcium et le magnésium.
         
  CALCULATEUR STRONTIUM (Sr)  
       
  Besoins du bac  
  Concentration Sr actuelle mg/l  
  Concentration Sr souhaitée mg/l  
  Volume net du bac litre  
  Concentration Sr à remonter mg/l  
     
  Besoin en solution Sr 10%  
  Volume de solution Sr à rajouter ml  
  A répartir sur j  
       
  Préparation de la solution Sr 10% (SrCl2, 6H2O à 10%) soit 3,29 g Sr/ 100 ml  
  Volume souhaité ml  
  Eau distillée ml  
  Chlorure de strontium hexahydrate (SrCl2, 6H2O) g  
         
  Complémentation hebdomadaire en solution Sr 10%      
  Niv. 1 - Bac moyennement chargé en coraux durs ml  
  Niv. 2 - Bac chargé en coraux durs, corallines... ml  
  Niv. 3 - Bac très chargé en coraux hermatypiques à croissance rapide ml  
Denis TOURNASSAT ©

En savoir plus

Strontium and the Reef Aquarium - Randy Holmes-Farley, Ph.D. - Advanced aquarist's online magazine novembre 2003
Strontium et iode en récifal - Alain TORTEY - Ocean Passion On The Road - DVD n°31 (juillet 2010)
Comment les coraux construisent-ils leur récif ? - CNRS
Are calcium and strontium transported by the same mechanism in the hermatypic coral - Y. K. IP and A. L. L. LIM -june 1991 - National University of Singapore